Bitcoin (BTC)

Le Bitcoin est l’équivalent de l’or numérique.

Qu'est ce que la Blockchain?

Bitcoin est de loin la crypto-monnaie la plus répandue et la plus populaire.

En parlant de la Blockchain, nous avons mentionné que sa fonction principale est de permettre à un groupe de personnes qui peuvent ou peuvent ne pas se connaître ou se faire confiance de parvenir à un consensus sur la vérité d’un message. Cela résout le fameux problème des généraux byzantins, en particulier ce qui se passe si un général traître envoie deux messages contradictoires – l'un pour « attaquer » et l'autre pour « se retirer » – à deux parties différentes.

Pour ce faire, la Blockchain - ce registre public de toutes les transactions – doit être synchronisée avec précision. La façon dont nous y parvenons, en termes très simples, consiste à rendre la fraude trop coûteuse. Il ne paie pas de tricher. En fait, le système va vous récompenser financièrement (vous gagnerez de l'argent !). C'est là qu'intervient le Bitcoin.

Pour cela, nous devons parler des mécanismes de la chaîne de blocs, en particulier de la manière dont les nouvelles transactions sont ajoutées au grand livre, dans un processus appelé « minage » (ou mining).

Ce qui suit est une simplification excessive mais permet d’expliquer à un niveau élémentaire comment la Blockchain synchronise toutes ces transactions. Dans une simple transaction bitcoin, Adam envoie à Sarah 1 bitcoin. Le nombre de bitcoin dans le portfeuille d’Adam diminue de 1 et le nombre de bitcoin dans le portfeuille d’Sarah augmente de 1. Dès qu'il commence le transfert, la transaction sera diffusée sur le réseau mais ne sera pas encore validée.

Ce que font les gérants de registres (ou les « mineurs »), c'est collecter un ensemble de transactions non validées et de les regrouper dans un « bloc ». Ils vérifient ensuite si l'expéditeur des fonds possède le montant correct et peut envoyer cette transaction au destinataire. Le mineur capable d'annoncer cela au réseau est le premier à résoudre un très long puzzle mathématique. Ce n'est qu'après avoir trouvé la solution qu'ils sont autorisés à poster ceci sur le réseau. Après cela, d'autres mineurs confirment que la solution est correcte et revérifient que l'expéditeur dispose de suffisamment d'argent. Cela confirme les transactions dans le bloc et le bloc entier est ajouté au registre pendant que les mineurs passent au bloc suivant, d'où le nom Blockchain.

Afin d'inciter ces mineurs, qui doivent utiliser beaucoup de puissance informatique (et qui utilise beaucoup d'électricité, ce qui coûte cher), à résoudre le problème mathématique avant d'annoncer la solution au réseau, on récompense le premier mineur qui le résout le puzzle. Un montant de 12.5 bitcoins est créé, à partir de rien, qui s’ajoute à leur portefeuille.

En raison de la grande quantité de puissance de calcul requise, les mineurs sont découragés de tricher ou de falsifier des documents. Bien au contraire, c’est l’inverse qui se passe. En étant récompensés financièrement, ils sont incités à maintenir le système fidèle et synchronisé. Le réseau avait besoin d'une monnaie locale pour payer ces mineurs. Cette devise est le bitcoin.

Bitcoin est simplement la devise du réseau utilisée pour payer les mineurs qui synchronisent et valident le réseau.

Élégamment conçu en Suisse