Amun

Qu'est ce que la Blockchain

Les crypto-actifs sont presque toujours construites sur un registre public distribué appelé Blockchain. Ce registre est une partie essentielle de l’architecture des cryptos. Il est conçu pour maintenir la décentralisation du réseau, qui n’est contrôlée par aucune autorité centrale.

Avant d’entrer dans le vif du sujet de ce qu’est la Blockchain, il serait utile de commencer par la façon dont nous en sommes arrivés ici. La Blockchain est - au niveau le plus fondamental - une solution simple et puissante à un problème connu en informatique.

BGP

Le problème des généraux byzantins (PGB)

Imaginez-vous dans les années 500. Vous êtes un général servant dans l’armée de l’Empire byzantin. Vous commandez une division de l'armée et il y a de nombreux généraux comme vous, chacun commandant sa propre division. Jusqu’à présent, c’est une bonne semaine ; vous avez réussi à attaquer et à encercler les enceintes d'une ville ennemie.

Mais hélas, les habitants de la ville se battent bien et refusent de se rendre.

En tant que groupe, vous devez décider quoi faire : est-ce que vous attaquez la ville ou est-ce que vous vous retirez ? Les généraux votent pour attaquer ou pas. La chose la plus importante à savoir, c’est que l'attaque ne sera efficace que si tous les généraux y participent en même temps ; si seulement la moitié des généraux mène une attaque, elle échouera.

Et c’est là où ça se complique. Les généraux sont éloignés géographiquement et ne peuvent communiquer que par des messagers. Certains de ces messagers peuvent transmettre des ordres de manière incorrecte. Pire encore, certains généraux peuvent être des traîtres et peuvent délibérément donner un ordre d’attaquer à un premier général et un autre ordre à un second général.

Tous les généraux attaquent = la ville est défaite
Certains généraux attaquent = les généraux perdent

Comme la communication ne peut se faire que par messages, un messager peut également mentir sur le message reçu ou envoyer des messages contradictoires:

Un général traitre met à mal le consensus
Un général traitre met à mal le consensus

Les illustrations ci-dessus concernent des interactions entre un petit nombre de généraux et donc un petit nombre de messages (ou de canaux de communication). Avec un petit nombre de ces liens, nous pouvons déjà apercevoir beaucoup de problèmes potentiels. Imaginez ce qu’il peut se passer lorsque le nombre de généraux et de messagers (les parties dans le système) augmente.

Que faire ? Comment garantissez-vous que vous et vos fidèles amis généraux obtiendrez un accord majoritaire et que tout général renégat ne causera pas de problème?

Ce scénario, proposé pour la première fois dans un document universitaire de 1982 intitulé « Le problème des généraux byzantins », est un problème de longue date dans les systèmes distribués, un domaine de l’informatique.

Le créateur du Bitcoin, une personne, ou plusieurs personnes, connues sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, a été le premier à proposer une solution élégante à ce fameux problème, à travers ce qu’il a appelé une Blockchain.

Consensus

Construire le consensus

La Blockchain est simplement une base de données publique qui enregistre chaque transaction dans un système dans l'ordre chronologique.

  • Le général A a dit au général B de passer à l’attaque à 17 heures
  • Le général B a dit au général C d’attaquer à 17 heures
  • Le général C a dit au général D de battre en retraite

et ainsi de suite.

Centralisé
Centralisé
Décentralisé
Décentralisé
Distribué
Distribué

Nakamoto a construit un système où tout utilisateur peut télécharger cette base de données publique (ou grand livre) de toutes les transactions depuis le démarrage du réseau Bitcoin. Il n'y a pas de responsable de l'enregistrement central – telle qu’une banque ou un gouvernement – qui contrôlerait ce grand livre. Il est plutôt distribué à travers le monde et n'importe qui – y compris vous ou moi – peut télécharger la Blockchain et y voir toutes les transactions qui ont eu lieu depuis le tout début.

Si les généraux avaient utilisé une telle méthode, cela aurait pu ressembler à une liste de lignes avec des déclarations telles que:

Question mark

Comment cela se passe-t-il réellement ? Si quelqu'un peut télécharger cette Blockchain, comment pouvons-nous nous assurer que toutes ces Blockchains sont synchronisées et identiques?

Question mark

Nous avons vu un général traître recevoir le message « Attaque » mais mentir et dire que le message était en réalité « Battre en retraite ». Comment pouvons-nous nous assurer qu'aucune partie malveillante n'édite faussement une transaction ou un message précédent?

Question mark

Nous avons également vu un général traître envoyer deux messages contradictoires, disant simultanément à un général « d'attaquer » et un autre de « battre en retraite ». Comment la Blockchain reçoit-elle des messages contradictoires et réalise-t-elle quel est le vrai message du faux ? Comment sait-elle quel message accepter et quel message ignorer ?

Pour aborder le fonctionnement de la Blockchain, , nous devons parler du Bitcoin.Bitcoin

Élégamment conçu en Suisse